Le sort difficile des filles

S’il est vrai que des millions d’enfants n’ont pas accès à l’éducation – ou dans de mauvaises conditions – dans de trop nombreux pays en développement, la situation des filles est encore plus préoccupante. Les obstacles sont plus nombreux, surtout dans le milieu rural.

FilleSi à la pauvreté s’ajoute la ruralité, la fille vivant dans ces conditions - surtout en Afrique - a très peu de chance d’avoir accès à l’éducation. Dans certaines sociétés, l’éducation des filles n’a aucune importance, car elle va à l’encontre du rôle qui lui est dévolu. Même si la fille va à l’école, les heures qu’elle doit consacrer aux tâches ménagères ne lui laissent guère le temps d’étudier. La fille est aussi plus exposée aux violences sur le chemin de l’école et à l’école. L’absence de toilettes est un autre obstacle pour les filles, surtout les adolescentes.

Au niveau mondial, 89% des filles terminent leurs études primaires, mais seulement 77% terminent leurs études secondaires. Dans les pays à faible revenu, le nombre est inférieur à 2/3 dans l'enseignement primaire et seulement 1/3 dans l'enseignement secondaire inférieur.

L’éducation des filles a un impact sur plusieurs domaines:
- revenus et niveau de vie
- mariages précoces et grossesses précoces
- fécondité et croissance démographique
- santé, nutrition et bien-être
- développement personnel et prise de décision
- capital social et institutions

Pour plus de détails sur l’impact de l’éducation des filles, lire le livre « What works in girls’ education ».

CSI s'engage pour le renforcement de filles au Bangladesh par l'éducation et la sensibilisation. 

Rencontrez Sira qui est confrontée à de nombreuses obstacles en raison de son sexe. 

Imprimer E-mail

Cookies make it easier for us to provide you with our services. With the usage of our services you permit us to use cookies.
Ok